La Respiration pour réduire la cellulite

Comment la respiration peut vous permettre de réduire votre cellulite ?

Cette question peut vous paraître loufoque et pourtant, votre respiration joue un rôle prépondérant dans la formation de votre cellulite.
Je vous explique depuis longtemps que la cellulite, qu’elle soit sur vos cuisses, vos fesses, vos hanches, provient de plusieurs facteurs. Ce peut-être une mauvaise circulation, un surpoids, un engorgement de toxines de vos cellules, un épuisement chronique tout votre système !
Mais si nous revenons à la base, nous revenons à nos cellules…

La cellule pour revenir à la base de votre cellulite

Nous sommes fait de milliards de cellules qui forment des réseaux complexes, des organes, des systèmes et fonctionnent en synergies. La cellule doit fournir de l’énergie et pour cela elle a besoin de 2 choses:

  • Du glucose, qui va venir de votre alimentation
  • D’oxygène, qui va provenir de votre respiration

Votre cellule avec ces 2 ingrédients, peut produire de l’énergie et cette production d’énergie va induire des déchets. Ces déchets, votre cellule peut les évacuer facilement si l’environnement est adéquat.
Jusque là c’est simple me direz-vous. Il suffit de bien manger et bien respirer et le tour est joué, vos cellules produisent de l’énergie, éliminent leurs déchets et vous avez la patate, vous êtes à votre poids santé, vous n’avez pas de maladies et pas de cellulite.

Oui mais… Vous savez très bien que ce n’est pas le cas. Alors qu’est-ce qui cloche dans ce processus qui paraît simple comme cela mais qui est très complexe?

La (mauvaise) respiration cause votre cellulite

Amener du glucose comme premier carburant à votre cellule, ce ne sera pas le sujet ici. Je vais essayer de vous faire comprendre pourquoi l’oxygénation de votre cellule est PRIMORDIALE et pourquoi votre cellulite peut venir de ce manque d’oxygénation.

Comme je l’ai expliqué, l’oxygène dans votre cellule est en quelque sorte le deuxième carburant. En fait, l’oxygène permet de dégrader le glucose pour produire de l’énergie. Donc sans oxygène, pas d’énergie produite. Comment vient l’oxygène dans la cellule? Lorsque vous inspirez, l’air vient dans vos poumons. L’oxygène passe dans le sang mais dans celui-ci il y a une saturation d’oxygène de l’ordre de 97-98% pour tout le monde (sauf maladies type pulmonaires). Donc le taux d’oxygène ne va pas monter dans le sang. Lors de l’expiration, du CO² (dioxyde de carbone) passe également dans le sang. Cet équilibre entre O² (oxygène) et CO² permet au sang de garder un PH neutre (environ 7).
Si vous hyper-ventilez (on verra pourquoi juste après), vous faites baisser votre taux de CO² dans le sang. Vos cellules pour « absorber » de l’oxygène, doivent avoir un taux de CO² important. En gros plus vos cellules produisent du CO², plus elles attirent de l’oxygène.

En clair, plus vous hyper-ventilez, plus vous diminuez votre taux de CO² dans votre sang et vos cellules, et moins celles-ci sont oxygénées. Des cellules pas assez oxygénées amène à des problèmes de santé en général, en passant pas une défaillance de tous les systèmes (immunitaire, nerveux, hormonal) et amenant à différents symptômes dont peut faire partie la cellulite. Voilà comment nous revenons à la base: La cellule.

Quels sont les facteurs de l’hyper-ventilation ?

L’hyper-ventilation est donc le facteur clé du manque d’oxygénation et de tous les processus engendrés par cela. Peut-être n’avez-vous pas l’impression d’hyper-ventiler. Les asthmatiques par contre connaissent très bien ce phénomène.
Notre vie moderne y est pour beaucoup dans cette hyper-ventilation. Passons en revue ce qui cause l’hyper-ventilation, c’est à dire le fait que l’on inspire plus que l’on expire, ce qui induit une baisse du C0² dans notre système:

1- Le stress: Nous avons des dizaines de raisons d’être en état de stress chronique: les enfants, le travail, le voisinage, la famille, nos finances, notre santé etc… Le stress chronique induit de l’hyper-ventilation.
2- L’alimentation: En terme de fréquence et de qualité. Trop de repas de nos jours qui font que notre corps est en digestion permanente. La digestion demande beaucoup d’énergie et par conséquent, une énergie qui n’est pas déployée aux processus de nettoyage des cellules. C’est ainsi que je recommande le jeûne intermittent. La qualité par une alimentation non transformée réduira également l’hyper-ventilation.
3- Le manque de sommeil.
4- Les températures élevées: Nous sommes habitués depuis quelques dizaines d’années à évoluer dans des températures toujours confortables. Il fait froid? Nous avons le chauffage dans la voiture, au travail, dans son logement. Avant que cela n’existait, nos ancêtres avait un organisme capable de répondre à cela en produisant plus d’énergie. Nous avons toujours ce même organisme sauf qu’on ne le sollicite plus. Ces fonctions s’atrophies creusant nos faiblesses. Incorporez des jets d’eau froide ou exposez-vous au froid dès que possible (dans vos capacités adaptatives, il ne s’agit pas d’être en total inconfort mais en léger inconfort) pour relancer ces fonctions et votre métabolisme.
5- La sédentarité: Un facteur important est l’activité physique. On pense que l’activité physique induit de l’hyper-ventilation c’est vrai mais en contrepartie il y a beaucoup de production de CO². Donc l’équilibre est O²/CO² est bien présent de façon bénéfique. Au contraire, le fait de ne pas faire d’activité physique induit un déséquilibre.

La respiration: clé de la réduction de cellulite

Gardez en tête que toute forme de stress obligeant le corps à s’adapter, lui demande de l’énergie et induit donc de l’hyper-ventilation, qui induit un manque d’oxygénation. C’est un cercle vicieux qu’il faut enrayer de toute urgence.
Pour éviter cela, il faut apprendre à mieux respirer. Vous l’aurez compris, des cellules mieux oxygénées (par l’activité physique, la gestion du stress et l’alimentation entre autres) réduiront votre cellulite. Cette respiration peut être modifiées naturellement en jouant sur ces facteurs et tous les conseils que j’ai pu vous donner la-dessus.

Mais vous pouvez aider votre système en pratiquant des exercices de respiration. Déjà, certains exercices peuvent vous permettre de faire baisser votre niveau de stress. Mais ils pourront aider vos cellules à produire plus de CO² et donc à s’oxygénées d’avantage.

Ces exercices sont inclus dans mon programme « Goodbye Cellulite« . Mais dans l’idée, il faut avoir des blocs de temps d’expiration plus long que d’inspiration. En quelque sorte une respiration intermittent ! Des pauses respiratoires peuvent aussi êtres incluses pour améliorer cela.

Je vous propose un test de départ pour savoir si vos cellules sont assez oxygénées. Pour cela, réalisez le bilan hormonal que je vous offre en cliquant ici ou ci-dessous:

Si vous êtes sur la région de Mulhouse, je peux vous apporter mon aide en direct via cette page.

Leave a Comment